Hervé Morel

1976: Première rencontre avec le monde de la percussion, « je veux faire du tambour » criais-je, en voyant les fanfares de Vancouvers, sur un petit film en super 8 surexposé.

La demande est tout de suite rejetée par l’assemblée parentale. Dans l’attente de pouvoir taper sur une batterie, je joue des baguettes chinoises sur des bongos en terre cuite. Je fais une tentative de devenir musicien, en essayant la flûte traversière.

1982: J’intègre un groupe de garage, en tant que batteur sans batterie. Je vends ma flûte traversière pour une petite batterie Morris, malgré les protestations de mes parents. Le groupe de garage « Johny Van Houtten et ses chocolats » commence son aventure dans le rock, influencé par Led Zep, Van Hallen, Police…

Je m’inscris au conservatoire de Monthléry (91), pour apprendre la batterie dans ses détails et évoluer avec d’autres musiciens, c’est l’extase. Mes influences sont marquées par Weather Report, Chick Corea, et les autres groupes de jazz-rock, qui m’entraînent à explorer le jazz et ses origines.

1991: Après tous ces boeufs, répétitions et autres expériences musicales, je reviens dans le rock pour un concert tremplin avec un trio rock « Them or Us », dans des conditions totalement professionnelles, et là c’est le déclic: je veux être musicien.

1992: J’explore le monde du rock progressif avec le groupe Cafeine; le jazz avec le Rigodon Quartet; un groupe de reprises pour les cafés concerts, club de jazz etc…

L’enseignement m’attire vers une place de professeur de batterie au conservatoire de Brunoy.

1996: Je décide d’arrêter la batterie pour des raisons de santé. Je vends tout pour souffler dans un trombone, gratter les cordes d’une basse … Je rencontre quelques groupes pour jouer du Funk en tant que tromboniste, mais en regardant jouer les autres batteurs je me dis qu’il me manque quelque chose.

2001: Reprise de la batterie pour une courte période.

2005: Je déménage en Lozère, mais la batterie est restée dans les cartons, faute de place.

2007: On me prête un local pour y installer ma batterie, au travail ! Nouvelles rencontres dans les vallées de la Lozère, on forme un duo guitare batterie. Les influences de Frederic Anthouard, le guitariste, nous transportent vers un univers totalement improvisé.

J’enseigne de nouveau la batterie à la Fédération des Ecoles de Musique de Lozère, une joie pour moi de me retrouver.

J’intègre le groupe « Funky’s Teuf » et sa bonne humeur pour y jouer quelques temps, ainsi qu’un trio de reprises rock « les Invisibles ».

2008 – ??? : Le groupe « Bas les Pattes ! » cherchent un batteur. Un gros travail pour intégrer les morceaux m’attend, pas facile de remplacer un bon batteur dans un groupe. Avec eux je découvre un nouveau son, la danse et la musique traditionnelle.